Association Objectif train de nuit

Dans un contexte où plus personne ne peut nier le phénomène du changement climatique et les atteintes à l’environnement, il convient d’offrir des alternatives crédibles et économiques aux citoyens pour leurs déplacements à travers l’Europe. Manifester c’est bien, agir c’est mieux. C’est pourquoi, des personnalités issues de différents horizons ont décidé d’unir leurs forces pour créer l’Association Objectif train de nuit




La vice-présidente, Isabelle Chevalley, parlementaire suisse, explique pourquoi ce nom a été choisi: «A l’époque, Tintin avait pour objectif d’aller marcher sur la lune, notre objectif est plus simple, il s’agit de remettre à disposition des utilisateurs en Europe des trains de nuit». Cette association aura pour but de porter l’étude de faisabilité économique et technique puis la mise en œuvre d’une offre renouvelée de trains de nuit, avec la particularité d’associer les voitures à places couchées (couchettes voitures lits) et les wagons de fret.

Le président de l’Association, Eric Boisseau explique que: «Cette mixité a pour objectif d’atteindre chaque année l’équilibre économique et financier de l’exploitation de ces trains.» Un comité de soutien a déjà vu le jour, constitué de personnalités issues de plusieurs pays européens, dont un certain nombre d’élus français et suisses qui ont marqué leur appui à ce projet d’avenir. Nous avons une responsabilité envers les générations futures et nous ne pouvons pas nous cacher derrière les difficultés pour ne pas avancer. Nous sommes persuadés que tous ensemble, c’est possible!

Evolution des trains de nuit en Europe (source: Radio Télévision Suisse):